#ICITheCamp :A la rencontre de Florence Grosse, assistante FabManager à ICITheCamp

Actualités

05.06.2018

A peine sortie de la Hive de The Camp, Florence Grosse rejoint Olivier à ICI The Camp. Présentation !

Peux-tu te présenter ?

Je suis Florence, j’ai 30 ans et je suis designer graphique, je voue une passion sans limite aux romans graphiques et je suis férue d’opéra.

Après avoir étudié la médecine pendant 5 ans, j’ai choisi de me rediriger vers un cursus artistique. Au cours de mon DNAP communication à l’ENSAD Nancy je me suis intéressée aux outils de dessin et d’écriture, c’est comme ça que j’ai commencé à fréquenter les fablabs et maker spaces. Puis j’ai passé 3 ans à Bruxelles pendant lesquels j’ai, d’une part continué mon cursus en master politique et expérimentation graphique à l’erg (école de recherche graphique), d’autre part collaboré au studio écran papier.

Après deux stages longs, le premier au sein de la maison d’édition et galerie d’art mfc-michèle didier, le deuxième au laboratoire I2R (Incubateur d’innovation de rupture) à la R&D d’EDF, j’ai posé mes valises à thecamp pour participer à la première résidence The Hive, et pour échapper au climat belge, ne nous mentons pas.

J’aime Bruxelles d’amour fou, et de façon assez inattendue je trouve que Marseille lui ressemble étrangement.

Je m’y sens déjà chez moi.

Que fais-tu à ICI The Camp ?

J’intègre ICI thecamp en tant qu’assistante FabManager.

La découpeuse laser est devenue ma meilleure amie. Malgré son petit caractère et ses sautes d’humeur on forme une bonne équipe.

Grâce à Olivier, j’ajoute, au sens propre comme au figuré, une nouvelle dimension à mon travail. Le graphisme et le web design m’ont habituée à travailler essentiellement à plat et aujourd’hui je me forme à la création et à l’impression en 3D.

Je bidouille depuis quelques années avec Arduino et j’espère développer encore mes capacités en prototype.

J’essaie d’être aussi polyvalente que possible et de mettre mon bagage en communication et en graphisme au service du fablab. Transmettre et communiquer clairement, pour que chacun puisse apprendre facilement, en toute sécurité et avec plaisir!

Tu as fait partie du 1er programme The Hive, tu peux nous raconter un peu ?

J’ai intégré le programme de The Hive avec 19 autres résidents, codeurs, makers, ingénieurs, artistes, designers, filmmakers, etc. C’est une résidence de création collaborative où nos projets sont nés de la collision de nos différents parcours, disciplines et personnalités. Pendant 6 mois, nous avons réalisé des projets au croisement de l’art, du design et des technologies qui viennent bousculer nos nouvelles manières de vivre ensemble et qui questionnent notre rapport à l’innovation. Les projets co-créés à The Hive ont vu le jour au Fablab, avec l’aide précieuse de David, Karim et Olivier.

Quel est le projet dont tu es la plus fière?

Capsule est un projet dont je suis particulièrement fière, c’est aussi le plus récent puisque c’est l’installation interactive que j’ai développé à The Hive mon acolyte Tiffany Sun. C’est un environnement que nous avons conçu dans le but d’offrir à deux étrangers un souvenir tangible de leur première rencontre. Nous cherchions à aller à contre-sens du mouvement actuel de digitalisation en matérialisant un événement. Nous voulions aussi extraire les gens de leur bulle de filtres et les engager physiquement et émotionnellement. Une fois à l’intérieur de l’installation la rencontre des deux participants est médiée par une série de questions et d’activités à l’issue de laquelle une fragrance spécifique est produite. Le prototype fonctionne très bien et jusqu’à présent nous avons obtenu des retours très positifs et constructifs de la part de nos bêta testeurs!

Quelles sont tes inspirations du moment ?

En ce moment je me replonge dans mes premières amours pour les outils de dessin et d’écriture. Je me construis une petite famille d’outils, chacun doté de sa personnalité, qui me permet de produire des formes originales. J’essaie d’y intégrer des contraintes de valorisation des chutes et des déchets et une dimension pédagogique, pour partager ma passion pour les formes imprimées.

Merci Florence et bienvenue !

< Article Précédent

ICI Marseille est en co-financement sur LITA

Article Suivant >

Ouverture des ateliers : le programme des 12 & 13 octobre