ACTUALITES

Portrait de résident : Silvain Joblin – Silvain. Menuisier. Agenceur. Graphiste. Joblin

Avr 21, 2020 | Nantes, Tous

Crédit photo : Steffen Rault

 
Quelle est ton histoire ?
Ouah… mon histoire « professionnelle » ?!

Dans l’ordre ou presque, j’ai travaillé en scierie, dans l’industrie cosmétique, j’ai câblé des systèmes réfrigérants pour l’industrie vinicole, modifié des pièces de tracteurs à coups de découpeur plasma. J’ai eu un baccalauréat A3 option Arts Plastiques, un BTS de Communication et Action Publicitaire, j’ai été non diplômable d’un DNAT, j’ai obtenu le grade de P4 lors de mon service militaire où l’on m’a dit « dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut », je n’y ai jamais cru et je suis resté moins de 2 jours. J’ai utilisé une CNC Charlyrobot en 1995 avec mon macintosh IIVX de 1992 pour faire du mobilier commercial. J’ai réalisé des illustrations techniques de livres universitaire de chimie. J’ai composé des milliers de lignes de textes, truqué des photos pour un magazine professionnel tous les 15 jours pendant 14 ans, j’ai conçu des pochettes de disques, des disques d’or remis à des gens dont je respectais la musique. J’ai créé une société à trois dans une chambre parisienne que j’ai revendue quand nous étions 11 dans des bureaux. J’ai conçu des interfaces de plateforme de travail collaboratif. J’ai appris seul le html, le css 2/3/4/5, j’ai développé des sites Internet, j’ai fait de l’animation. J’ai conçu des affiches, développé des systèmes graphiques pour des identités visuelles d’architectes, d’atelier de menuiserie, de scène nationale, d’école de musiques, d’école supérieure du bois, d’école des Beaux-Arts. J’ai conçu des signalétiques pour une maison d’accueil spécialisé, pour des écoles, pour des projets de musée et pour des expositions. J’ai obtenu 2 résidences d’artistes via la ville de Nantes pour développer un travail de peintures à la bombe, j’ai jouée dans un groupe d’électro-flamenco, nous nous sommes produits 3 fois sur scène, puis j’en ai eu marre. Je voulais voler, j’ai voler en parapente toujours seul puis j’en ai eu marre. J’ai décidé le 14 septembre 2017 à 14h de cesser mon activité de graphiste, c’était acté à 14h01, je suis entré en formation le 20 novembre suivant, j’ai passé un CAP de menuisier agenceur en 8 mois, j’ai investi dans du matériel car « gamin, si tu veux travailler y’faut t’acheter des outils », j’ai croisé des anges qui m’ont mis le pied à l’étrier en me prenant sous leurs ailes. Je veux réaliser le maximum des choses qui me passent par la tête, je rêve d’être capable de faire des choses inutiles.
 
Comment es-tu arrivé à ICI Nantes ?
La première fois, à bicyclette, par l’entrée de la rue du Général Buat, c’était en août 2019.
 
Pourquoi travailler ICI ?
Graphiste, je disposais de bureau dans le quartier des Olivettes de Nantes, pas hyper centre ville mais proche. Depuis mon installation comme menuisier, je fantasmais sur un « Bricklane » nantais. Je ne vois pas d’équivalent à ce quartier de Londres, à Nantes. Sauf sur le site de la caserne Mellinet, en hyperconcentré.
 
Découvrez le travail de Silvain :
Site web
Facebook
Instagram