Pourquoi être actionnaire de MAKE ICI c’est un super plan ?

Actualités

25.07.2019

Aujourd’hui MAKE ICI est en levée de fonds sur LITA afin de trouver les 30% restant du capital nécessaires à l’ouverture de nouvelles fabriques en France.

En devenant actionnaire vous percevrez une plus-value potentielle et vous bénéficierez de 18% de réduction d’impôts sur le revenu.

Pour que vous soyez éclairé sur votre choix, laissez-moi vous parler de MAKE ICI et vous expliquer pourquoi c’est un investissement gagnant.

Tout d’abord, et pour que cela soit plus clair, MAKE ICI c’est un réseau de fabriques dont la première a été ouverte à Montreuil par Christine et Nicolas Bard en 2012

 

Montreuil, lieu d’ancrage

En 2009 et pendant 3 ans Christine est allée rencontrer les artistes et artisans de Montreuil.

Presque immanquablement, le constat était le même:

  • les machines professionnelles sont difficiles voire impossible à acquérir quand on débute son activité
  • le réseau est très long à construire et
  • la complexité juridique et administrative est croissante.

Le couple Bard décide d’ouvrir un lieu pour aider les artisans et artistes à pouvoir lancer leur activité en leur offrant des espaces de travail.

Pour ouvrir un tiers lieux Nicolas vous donnera toujours le même conseil : commencer par avoir une communauté prête à vous suivre.

ICI Montreuil était né, un atelier partagé pour artisans et artistes.

Au fur et à mesure des années et des résidents, le lieu évolue, la volonté est d’avoir plus de diversité de compétences et de proposer des formations aux savoirs faire de nos résidents !  ICI Montreuil est devenu un tiers lieu

MAKE ICI Montreuil, un tiers lieu reconnu

Et sinon, c’est quoi un tiers lieu ?

Si on reprend le rapport 2018 de la fondation Travailler autrement « Faire ensemble pour mieux vivre ensemble », un tiers lieu : « est un espace modulaire polymorphe offrant un lieu physique à une communauté d’usagers. Il est polymorphe car il peut prendre des formes variées en fonction des besoins d’un territoire et des communautés d’usagers. En ce sens, il n’existe donc pas de tiers lieu type. Il est par ailleurs modulaire car il peut être composé d’un ensemble de modules dont chacun dispose d’un référentiel clair (comme par exemple les fablabs, les hackerspaces, les espaces de coworking, les medialabs, … »

Les fabriques de MAKE ICI répondent à une communauté d’usagers qui a fait le choix de l’indépendance (micro-entrepreneurs, artisans, etc…). Une communauté consciente de l’importance de la mutualisation et des communs.

Dans son rapport de 2018 la fondation “Travailler Autrement” constate que les tiers lieux apparaissent comme des points de convergence qui préfigurent les nouvelles manières de travailler, qui explorent les voies de la créativité et de l’innovation.

L’hybridation des activités et le croisement des compétences est un point commun des tiers lieux. Les tiers lieux permettent à des gens qui ne se côtoient pas ou peu de se rencontrer et d’échanger.

 

C’est exactement le pari qui est fait aujourd’hui par MAKE ICI : favoriser la diversité pour multiplier les synergies possibles et apprendre.

MAKE ICI multiplie les savoirs faire

Pour vous donner une idée, dans notre fabrique de Montreuil il y a des artisans : ébénistes, joailliers, métalliers, relieurs, cordonniers, des chaudronniers, des menuisiers, des maroquiniers ; mais aussi des architectes, des graphistes, des photographes, des journalistes, des designers, des urbanistes, des ingénieurs, des agronomes, des chefs de produits, des business développeurs, des ergonomes…

Il y a ceux qui débutent leur activité avec pas grand chose, ceux qui sont déjà bien lancé qui ont besoin d’espaces pour leur machines, ceux qui cherchent un bureau partagé pour ne pas travailler seul etc…

Essayez d’imaginer tout ce monde-là qui se côtoie et qui fabrique : ça échange, ça innove, ça crée, ça ouvre l’esprit et ça partage les bonnes pratiques, les bon plans. Elle est pas belle la vie ?

Enfin, toujours selon ce rapport, les tiers lieux sont une source d’innovation économique et sociale, ils ont un potentiel évident pour devenir un facteur de cohésion pour l’ensemble de nos territoires et de croissance pour les entreprises.  Nous sommes convaincus depuis longtemps de l’impact que peut avoir un tiers lieu qui fonctionne ; nous en sommes l’exemple.

 

Ceci dit, quelques chiffres du rapport de 2018 pour vous montrer que l’investissement est sûr :

En moyenne pour chaque commune ayant créé un tiers lieu :

+57 k de recettes annuelles

+ 37 k de recettes fiscales

Voilà c’est dit, s’il ne t’en faut pas plus, notre compagne c’est ici que ça se passe.

MAKE ICI, une vision alignée avec les recommandations de la fondation travailler autrement

« Ouvrir des tiers lieux structurants ayant pour vocation de déployer un ensemble de services pouvant résonner sur l’ensemble du territoire, accueillir et susciter de l’activité et de l’animation. […] Deux grandes missions pour les futurs tiers lieux : l’inclusion numérique et l’apprentissage. »

Telle est la recommandation de la fondation travailler Autrement

 

Nous sommes de bons élèves car c’est déjà ce que nous faisons dans nos fabriques à ICI Montreuil et ICI Marseille. MAKE ICI :

  • propose des services aux résidents,
  • leur apporte de la visibilité et des affaires avec des acteurs locaux,
  • accueille des formations longues
  • invite le grand public lors d’évènements

Nous voulons utiliser de notre expérience dans la gestion de tiers lieu pour ouvrir d’autres fabriques en France.

Aujourd’hui il nous manque 30% seulement de notre capital. 70% viennent des fonds NovESS, INCO, investisseurs privés (plus d’infos sur notre campagne LITA).

 

ICI Montreuil et ICI Marseille sont des exemples, le modèle économique fonctionne. Le couple d’entrepreneurs Bard a réussi à dupliquer le modèle. Notre ambition c’est ouvrir d’autres fabriques afin de développer notre communauté, qu’elle acquiert de nouvelles compétences. Nous voulons continuer à proposer des formations professionnalisantes aux métiers de la fabrication numérique et de l’artisanat. Nous voulons également aller plus loin dans notre accompagnement des demandeurs d’emplois et des personnes en réorientation. Tout cela en prenant en compte les spécificités du territoire et de l’artisanat local. Par exemple nous comptons ouvrir  ICI Nantes connu pour son savoir faire maritime ICI Morvan pour la transformation du bois.

 

C’est ce qui nous tient à cœur, faire, apprendre, aider.

 

D’après ce fameux rapport, les tiers lieux de demain seront une porte d’entrée dans le monde du « co » (coopération, collaboration, co-construction…).

En lisant cet article, tu as la main sur la poignée, ouvre la porte sur LITA.co

 

 

< Article Précédent

Reconversion en ébénisterie, le choix de Claire et Lisa

Article Suivant >

Vente de Noël

20/12/2019