ACTUALITES

Interview Croisée de deux de nos Architectes

Juin 17, 2016 | Montreuil, Tous

Parlez moi de vous Odile du Fou et Romain Saccoccio

OF : Je suis Architecte depuis 2007 et j’ai fondé avec deux associés une agence d’architecture basée entre Genève et Paris. Celle ci s’appelle Addict Architecture et existe depuis 4 ans. Nous avons également cofondé avec ces mêmes associés un showroom qui s’appelle le WorkShop.

[su_spacer size=”30″]
Il s’agit d’un espace de présentation et de vente d’objets fabriqués par de jeunes designers français.
[su_spacer size=”30″]
RS : Je suis architecte depuis 2010 et Freelance depuis 2 ans. Actuellement je suis en relation avec une agence d’architecture qui est basée à Saint Barthelemy dans les Caraïbes ce qui me permet en parallèle de développer des projets sur la région parisienne.
[su_spacer size=”30″]
Pourquoi as-tu choisi d’être Freelance ?
[su_spacer size=”30″]

RS : Le fait d’être Freelance me permet d’avoir un maximum de liberté pour développer des projets personnels, faire de la sous-traitance et signer des projets en mon nom.
[su_spacer size=”30″]
Avez vous un domaine de prédilection particulier ?
[su_spacer size=”30″]

OF : Oui enfin non, c’est un choix de ne pas en avoir, je travaille sur toutes les échelles, c’est à dire que je travaille sur des projets d’aménagement d’appartements, des marchés publics pour des logements sociaux, en passant par des extensions de maisons ou encore des bureaux.
[su_spacer size=”30″]
RS : Pareil, en agence j’ai travaillé autant sur des concours publics de grande échelle comme des maisons de retraite, des hôpitaux ainsi que sur des projets d’hôtels puis sur des formats plus petits comme des appartements ou des maisons pour des particuliers.
[su_spacer size=”30″]
Qu’est ce qui pousse des architectes à venir travailler dans des MakerSpace ?
[su_spacer size=”30″]

RS : moi c’était beaucoup pour l’atmosphère motivante, enrichissante, inspirante et très créative qui s’en dégage. Sur un autre plan, c’est la liberté et la souplesse des formules à la carte qui me permettent de venir quand j’en ai besoin car mon activité varie beaucoup en fonction des périodes.
Et puis évidemment le relationnel qui est super important et qui a été primordial dans mon choix de venir à ICI Montreuil par rapport à un autre coworking même si je n’en ai pas encore beaucoup bénéficié. Comme je l’ai dit, ça ne fait pas très longtemps que je suis là mais il y a un vrai réseau qui se forme et de très bonnes rencontres y sont possibles et celles-ci semblent très enrichissantes.
[su_spacer size=”30″]
OF : Cela fait trois ans que je suis ICI, et je suis venu dans ce MakerSpace pour le côté relationnel et social mais aussi pour le fait de retrouver l’ambiance que j’avais dans les ateliers à l’école, cette effervescence créative que tu trouves partout. Pouvoir aller voir les gens, sortir de son rythme et de sa vision de travail. Les profils présents ici nous offrent la possibilité de sortir de notre échelle de travail parce qu’en architecture, tout est lent, le temps de développement d’un projet est long. C’est une très bonne chose d’être entourée de personnes qui ont d’autres rythmes et d’autres objectifs dans leurs projets.
[su_spacer size=”30″]
Pourquoi conseilleriez vous un architecte à venir dans un Makerspace ?
[su_spacer size=”30″]

OF : C’est un moyen de faire réaliser des maquettes en impression 3D ou en bois. De faire réaliser des prototypes ou des produits finis de mobilier et ainsi de pouvoir travailler directement avec les artisans qui sont sur place, gérer des éléments de projet directement grâce à cette proximité. Après il est vrai qu’il nous manque des urbanistes, une échelle plus grande que la notre pour pouvoir aborder des projets de grande envergure.
[su_spacer size=”30″]
Est ce que cela a apporté quelques choses à votre projet d’entreprise
[su_spacer size=”30″]

Avez vous pu développer des partenariat avec des résidents ?
[su_spacer size=”30″]

OF : j’ai pu développer des partenariats avec des résidents pour le showroom à côté de Genève et ensuite j’ai fait intervenir une partie des menuisiers sur des chantiers donc oui et puis c’est pas fini, d’ailleurs bientôt avec des serruriers car il y a plein de nouveaux métalliers et ferronniers d’arts qui sont arrivés. Cela me fait d’ailleurs penser à Gauthier de Bretagne un des résidents avec qui j’aimerais travailler. Il créé des choses incroyables à base de verre, de miroirs et de mailles de cuivre. Je rêve également de pouvoir mettre en œuvre une collaboration avec les street-artistes.
[su_spacer size=”30″]
Pour la partie conseil, je développe actuellement en partenariat avec Wiithaa, agence de design spécialisée dans l’économie circulaire pour monter des séminaires autour du thème de l’économie circulaire dans le domaine du bâtiment, c’est un sujet totalement d’actualité et il y a beaucoup à faire.
[su_spacer size=”30″]
RS : J’ai eu l’occasion de travailler ponctuellement pour certains résidents sur des projets de modélisation 3D, un de mes savoir-faire. Après je pense qu’il faut aussi être plus présent pour apprendre à connaître tout le monde.
[su_spacer size=”30″]
OF : Oui par exemple j’ai pas mal flâné dans les ateliers. Ce qui m’a permis de savoir qui fait quoi, qui est bon pour telle ou telle réalisation et pouvoir ainsi trouver les personnes les plus qualifiées pour mes productions.
[su_spacer size=”30″]
Le mot de la fin ?
[su_spacer size=”30″]

Venez-nous rendre visite !
[su_spacer size=”30″]
Merci à vous deux.
[su_spacer size=”30″]

Odile du Fou
www.addict-architecture.com
www.leworkshop-archi.com
[su_spacer size=”30″]

Romain Saccoccio
www.rscio.com
www.romainsaccoccio.com