Wasquehal

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

UN NOUVEAU MODE DE CONSOMMATION

Camille Crépin dénonce l’utilisation à outrance des colles et traitements appliqués sur le mobilier actuel. Quand il définit son activité, il met en avant une problématique : la fast-furniture. Sur le même modèle que la fast-fashion avec les vêtements, nous avons tendance aujourd’hui à meubler nos intérieurs avec des matériaux peu onéreux, souvent de mauvaise qualité, issus d’une industrie polluante. C’est ce modèle de production de masse que Camille remet en question et contre lequel il lutte avec la marque de mobilier qu’il a créée en 2021 : Skog Design, des intérieurs qui respirent.  

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

 

“Je voulais du mobilier qui soit pérenne dans le temps, produit avec des matériaux inoffensifs pour la santé.”

 

DES MATÉRIAUX DURABLES

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

Camille est aux aguets et a le nez creux pour débusquer les nouveaux matériaux et créer le mobilier de demain. Toujours en veille et en recherche de nouvelles matières écologiques, il surprend les autres résidents de Make ICI en employant des techniques et des matériaux novateurs, pour le moins originaux. Poisson, drêche de brasserie… Oui, oui! Pour faire du mobilier!

 

 

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

 

Détourner des matériaux de leur usage premier, c’est une inventivité qui définit aussi Skog Design. Le lino est une matière que Camille utilise dans la majorité de ses créations. Attention! à ne pas confondre avec le vinyle, qui lui, est issu de l’industrie pétrochimique! 

 

“Le lino est un matériau écolo. C’est méconnu et pourtant, sa composition est 100% naturelle et recyclable: farine de bois, farine de liège, résines, charges minérales, huile de lin, pigments naturels…”

 

EN ACCORD AVEC LA NATURE

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

Ces matériaux inoffensifs qui respectent nos intérieurs, il les décline sur des aspects pratiques, écologiques mais aussi créatifs. Il a notamment développé une gamme de bureaux mobiles, Moln, qu’il a détournés en trophées à l’occasion de la remise de prix du bâtiment durable rev3 de la Région Hauts-de-France organisé par le CD2E. Une idée ingénieuse qui consiste à donner un usage réel à des trophées qui seraient autrement probablement restés oubliés dans un coin. 

Animé d’un réel engagement environnemental, Skog se mobilise pour proposer de l’ameublement pour les particuliers comme pour les professionnels. Avec un design atemporel, et des matériaux solides et sains, les meubles Skog Design sont faits pour perdurer à l’image “des arbres millénaires qui peuplent les plus beaux parcs nationaux. Ces créations s’inspirent de la nature : elles sont un hommage au vivant”.  D’ailleurs, Skog signifie forêt en suédois. Un nom judicieux, qui représente à la fois le style scandinave de ses collections et le caractère authentique et responsable de sa démarche de fabrication. 

 

Artisanat et lutte contre la fast-furniture : Camille Crépin

“Notre collection prend en compte la réparabilité du matériau, sa durabilité et son chemin entier : de l’arbre à la maison, jusqu’à sa fin de vie. Cette ligne directrice est d’ailleurs reprise par le logo de Skog Design où l’on peut observer un arbre dans la maison.”

 

UN PARCOURS COMPLET

Avant de créer sa marque, Camille a eu des expériences professionnelles vastes, qui lui ont forgé un regard d’expert. Que ce soit sur de la fabrication traditionnelle ou numérique, il maîtrise un large panel de compétences qui octroie à ses collections finesse et qualité. Il a travaillé pendant treize ans comme responsable de bureau d’étude en construction bois. En collaboration avec des architectes, il était en charge des plans d’exécution. Il créait structurellement, mais n’était pas dans le faire à proprement parler. Il ne considère pas sa réorientation comme une reconversion mais plutôt comme une nouvelle expérimentation d’une matière qu’il connaît par cœur : le bois. 

“J’ai un CAP BEP charpenterie, j’ai fait des meubles en autodidacte. Un passage chez les Compagnons du Devoir m’a appris une réelle philosophie de travail. Cet univers était top, mais j’ai repris une filière générale pour faire un BTS. J’avais la maîtrise des outils puis j’ai appris à utiliser les logiciels. Pendant treize ans je n’ai pas mis les pieds dans un atelier.  Aujourd’hui, je suis en contact direct avec la matière et je peux mettre dans mes créations le sens que je veux.”

Ça pourrait vous interesser

La Liberté d'Entreprendre dans l'Artisanat
Nantes
La Liberté d'Entreprendre dans l'Artisanat
Investir soi-même VS les ateliers partagés
Marseille
Investir soi-même VS les ateliers partagés
Pascaline Marange : travailler dans un lieu inspirant
Montreuil
Pascaline Marange : travailler dans un lieu inspirant
Trouvez votre session
Trouvez votre session

 Sélectionez une manufacture 

Sélectionez une durée

Ci-dessous vous trouverez une liste de créneaux disponibles pour la réunion d’information en ligne.