Portrait de résident : Guillaume Taureau – Anhyletis

Actualités

05.03.2020

Guillaume “Anhyletis” Taureau nous présente son parcours et son savoir-faire :

 

Quelle est ton histoire ?

Depuis mon plus jeune âge j’aime bricoler et créer. C’est donc tout naturellement que mon parcours s’est orienté vers l’artisanat. Donc après le collège, j’ai commencé par un BEP de menuiserie en apprentissage, où j’ai aussi bien fais de la maison ossature bois que des cuisines.

Suite à cela j’ai voulu passer mon Bac et me suis orienté vers un Bac STI Génie mécanique Productique. J’y ai découvert le travail industriel du métal, les métiers de tourneur / fraiseur et la DAO (Dessin Assisté par Ordinateur).

Mon Bac en poche, j’ai décidé de partir poursuivre mes études à Paris. Afin d’avoir un emploi tout en continuant ma vie étudiante j’ai intégré la formation au CAP ébénisterie en cours du soir de la Mairie de Paris, organisé à l’école Boulle. Après ce CAP j’ai eu envie d’approfondir mes connaissances dans le domaine, je suis donc entré en BMA ébénisterie, toujours à l’école Boulle. Puis, curieux d’en apprendre plus sur le travail du métal, j’ai fait le CAP monture en bronze.

Suite à mes études et fort de mes diplômes, j’ai été embauché dans une entreprise d’ameublement de luxe du côté d’Orléans, et ça a été une formidable expérience durant 3 ans. Mais j’ai ressenti l’envie de quitter cette entreprise afin de créer la mienne, afin d’utiliser tout mon potentiel, laisser ma créativité s’exprimer et vivre de ma passion.

 

Comment es-tu arrivé à ICI Nantes ?

Début 2019, quand j’ai décidé de monter mon projet il m’a fallu partir à la recherche d’un local d’activité. Dans mes démarches j’ai contacté Nantes Métropole afin de savoir s’ils avaient des locaux disponibles, et ce sont eux qui m’ont parlé du projet d’ICI Nantes et donné les coordonnées de Gatien. Lors d’un entretien avec lui il m’a détaillé l’ensemble du projet et j’ai tout de suite su que je voulais y participer.

 

Pourquoi travailler ICI ?

Etant moi-même formé sur plusieurs métiers, intégrer un atelier offrant autant de possibilité est une chance. Qui plus est j’ai monté mon activité avec L’Ouvre-boites44 afin d’être accompagné et faire partie d’un collectif, donc la perspective d’un atelier partagé avec d’autres artisans suit la même logique.

 

Découvrez le travail Guillaume :
Facebook
Instagram

< Article Précédent

Portrait de résident : Julien Devaux Design Studio

Article Suivant >

Portrait de résident : Silvain Joblin – Silvain. Menuisier. Agenceur. Graphiste. Joblin