ACTUALITES

LES « SLASHEURS » D’ICI MONTREUIL, UN TIERS-LIEU ET UNE COMMUNAUTÉ POUR ÉVEILLER DES PASSIONS

Jan 21, 2021 | Presse

Slasheur – n.m. : personne qui cumule plusieurs casquettes. Un terme qui résume assez bien la richesse (et la polyvalence) des entrepreneur.e.s qui exercent chez ICI Montreuil… Ils sont graphiste, designer, attachée de presse ou scénographe et travaillent dans les espaces de co-working d’ICI. Au gré des rencontres et des contacts avec des artisans d’art également résidents du tiers-lieu, ils se sont découvert de nouvelles vocations. Focus sur ces hommes et femmes que (presque) rien ne prédestinait à travailler le bois, la céramique ou le bijou et qui ont décidé de conjuguer leur vie professionnelle avec une activité manuelle au sein des ateliers partagés d’ICI Montreuil.

LINE MONTHIERS

Graphiste de formation, Line a créé en 2013 Hic et Nunc Studio, bureau de design graphique spécialisé dans la typographie et l’édition. Avec son associée Sidonie, elle réalise des livres pour les éditions Marabout et Pyramyd, mais également des sites internet, travaillent avec des architectes, etc. Ne souhaitant plus travailler seule, Line s’est installée dans les locaux d’ICI Montreuil. Elle savait aussi qu’elle pourrait y associer son activité professionnelle et sa passion : la céramique. Activité qu’elle débute très jeune et qu’elle approfondira en participant aux ateliers de la Mairie de Paris. C’est ainsi qu’elle articule désormais ses journées entre l’espace de co-working et l’atelier de céramique où elle réalise de jolies pièces de vaisselle : passer d’une activité à l’autre ne la dérange pas, bien au contraire. « J’aime pouvoir dans une seule journée passer de mon activité de graphiste à celle de céramiste et, en plus dans le même lieu ! Par exemple, lorsque j’attends le retour d’un client, je file faire un peu de céramique. ».

En véritable « slasheuse », Line explore également d’autre savoir-faire en discutant avec les résidents et en participant aux ateliers proposés : le bijou avec Marion Claracq, la reliure avec Aude Quéré, etc.

« A l’école de graphisme tu fais beaucoup de dessins et de choses manuelles, j’adorais ça mais quand tu commences à travailler tu te rends compte que tout est sur l’ordinateur, tu passes tes journées derrière un écran. C’est pour ça que j’adore être dans les ateliers d’ICI Montreuil car je peux créer, apprendre, toucher. Être ici apporte une belle dynamique, de l’inspiration, des envies de faire des collaborations, de mélanger les savoir-faire. »

EMMANUEL LEGRAND

Scénographe, Emmanuel a créé E Comme il y a une dizaine d’années, un bureau d’étude et de création intervenant pour l’évènementiel, la scénographie et le stand. Seul à son compte, Emmanuel s’est installé dans les locaux d’ICI Montreuil afin de profiter de l’ambiance dynamique du lieu et de toutes les synergies qui s’y trouvent. Ce qui l’attire également ce sont les ateliers et initiations proposés et se forme alors à la découpe laser, à l’impression 3D, à la CNC, etc. Le 16 mars dernier, le confinement est annoncé : Emmanuel se voit alors obligé de stopper toute activité événementielle. Débrouillard, grand créatif et très sensible aux thématiques de développement durable et d’upcycling, Emmanuel se penche alors sur les chutes de bois produites par les ébénistes d’ICI Montreuil. Il ramasse alors plusieurs essences de bois différentes qu’il coupe, empile, colle puis perce aux extrémités afin de créer un joli soliflore d’un côté et une bougie de l’autre. 12 étapes sont nécessaires à la fabrication de chaque pièce de cette gamme, nommée très justement « Mars ». Chêne, hêtre, bouleau, frêne, épicéa, peuplier se confrontent pour apporter une profusion de contrastes singuliers, révélés par l’huile de lin.

« Quand j’exerce en tant que scénographe je fais faire, et là, grâce à mes soliflores, je reviens au « faire moi-même », et c’est très agréable. Il faudrait arriver à tout mélanger, à savoir utiliser ses mains, à toucher, à tester. Je n’étais vraiment pas familiarisé avec les machines, quel type de lame il faut utiliser, comment poncer, etc. mais c’est toute la beauté d’ICI Montreuil : au lieu de tester pendant des semaines ce qui fonctionne ou non, il y a un expert juste à côté de toi qui est là et qui te conseille. »

LÉO MORALES

Il y a plus de deux ans, Léo arrivait chez ICI Montreuil en tant que designer pour l’Atelier Rush, agence de design et d’urbanisme. Sociable et curieux de nature, il aime rencontrer de nouvelles personnes et écouter leurs histoires. D’ailleurs, dans sa vie de designer, ce qui l’anime c’est le travail collaboratif : rencontrer les habitants, les associations, les politiques locales et travailler avec eux. Passionné également par l’univers du tatouage et le dessin, il a décidé d’exercer les deux activités : désormais designer freelance, il est également tatoueur. Pour le jeune designer, il n’y a pas meilleur endroit pour expérimenter qu’ICI Montreuil. Entouré de reconvertis, inspiré par les parcours des résidents et soutenu par tous, il le dit lui-même : « et pourquoi pas moi ? ».

« Dans mon métier de designer, il y a quelque chose de très important et que j’ai beaucoup développé, c’est l’écoute. Être face à une personne qui ne connaît rien au design, ni au tatouage, etc. et écouter ce qu’elle veut, faire attention à bien le retranscrire avec tes connaissances, c’est très important et enrichissant. Je découvre également que le tatouage m’apprend à être plus spontané, de ne pas avoir peur de proposer quelque chose qui sort un peu des sentiers battus et je suis persuadé que ça va m’aider dans mon métier de designer. »

CLÉMENCE BLANCHET

Aujourd’hui responsable formation et communication pour ICI Montreuil, Clémence est arrivée en 2018 en tant qu’ergonome et UX designer pour une agence au sein des ateliers partagés de cette manufacture. Loin d’être mono-tâche, ce qui anime Clémence c’est d’apprendre de nouvelles compétences, découvrir des outils, des machines, d’approfondir ses connaissances… en bref, sortir de sa zone de confort. Elle découvre les initiations en tant que résidente (béton, découpe laser, etc.) et profite du lieu pour apprendre un maximum de choses. Jamais en manque d’inspiration, Clémence aime tenter, expérimenter, donner vie à ses idées : elle apprend à maîtriser Arduino aux côtés de Clément, directeur d’ICI Montreuil, mais aussi à fabriquer des moules en silicone et à réaliser de la résine époxy auprès d’Arthur Dalaise, co-fondateur de La Biche Renard, s’exerce à la céramique, créé des éléments de scénographie…

« L’important ici c’est qu’il y a plus de solidarité que de jugement, ça nous pousse à continuer. Avant, je me disais toujours que ce n’était pas pour moi, que les machines étaient à la disposition de ceux qui savaient les utiliser et donc par définition pas moi. Finalement, avec toutes les formations, le soutien des résidents, les conseils des fabmanagers, etc. ça te donne confiance, tu te rends compte que c’est possible, que tu peux toi aussi arriver à réaliser des trucs cool. »

DOROTHÉE STUMM

Attachée de presse pour l’agence Moreno Conseil basée dans les locaux d’ICI Montreuil, Dorothée arpente les couloirs du lieu depuis trois ans. Admirative de chaque parcours, du travail de chaque résident, elle a à cœur de les faire briller dans les médias. Mais qui s’y frotte, s’y pique ! Inspirée par tous les savoir-faire qui l’entourent et les ateliers auxquels elle a participés, elle s’initie pendant son temps libre à la céramique et s’est également lancée dans le travail du bijou. C’est aux côtés de son amie Marion Claracq, bijoutière, qu’elle apprend les gestes, les bases, les outils et découvre la satisfaction de réussir un objet de ses mains.

« Lorsqu’on entre dans les ateliers d’ICI Montreuil, on ne peut qu’être inspirée par tous ces savoir-faire, ces talents, ces machines, ces ateliers… ça fait rêver. A force de regarder on apprend, et ensuite on veut tester, juste pour voir. J’ai testé et j’ai adoré ! C’est tellement satisfaisant de réussir à fabriquer la pièce exacte que l’on imaginait avec ses mains. »