Nantes

Trajectoire : de neuropsychologue à tapissière

reconversion tapisserie

Entre l’idée d’une reconversion vers l’artisanat et la concrétisation d’une entreprise qui roule, il y a d’innombrables étapes. Make ICI a pour vocation de soutenir les artisans dans ce parcours. Claire Lecornu, après deux ans chez nous, a pu prendre ses marques et se construire un parcours solide. Elle relève l’isolement et la charge de travail que représentent les statuts de ces professions, et le tremplin qu’a été ICI Nantes pour elle.

 

reconversion tapisseriePOURQUOI AS-TU REJOINS ICI NANTES?

“Après mon CAP de tapisserie en apprentissage, je suis restée travailler dans mon atelier de formation. C’était cool d’avoir un mentor qui continue à te former en quelque sorte. Parce malgré mon CAP, j’avais besoin d’approfondir ma pratique. Au bout de deux ans, j’ai développé l’ambition d’ouvrir ma propre entreprise Velvet Tapisserie, malgré une très bonne entente avec celle qui m’a tout appris et que je considère comme mon mentor, Emilie Boutin. Entre l’angoisse de s’installer seule, la difficulté de trouver un local, et le désir de m’installer en centre ville, force était de constater qu’il était compliqué de concilier tout ça. J’ai entendu parlé d’ICI Nantes au bout deux mois de recherche. J’ai visité le lieu en mars et je me suis installée dès le premier avril, aujourd’hui cela fait presque deux ans que je suis là”.

 

COMMENT AS-TU VECU TON ARRIVÉE DANS CE TIERS LIEU?reconversion tapisserie

“C’était très intimidant d’arriver dans ce lieu mais l’accueil était vraiment super. À mon arrivée il y a deux ans, il n’y avait qu’une petite quarantaine de résidents, mais pour moi qui ne venais pas de tout du monde de l’artisanat, c’était dingue de voir tous ces gens qui créaient. Ça a été une bonne expérience, je me suis sentie bien entourée. J’ai pu m’épanouir dans mon activité et gagner en confiance. J’ai fait des rencontres qui m’ont menée à des collaborations intéressantes. Tout l’équipement, le lieu, la richesse des profils des résidents. Au tout début, j’étais sur un travail où je bloquais, il y avait du métal, de la mousse et tout le monde venait avec bienveillance m’apporter son expertise et on a réussi à débloquer le problème. Cette entraide, c’est toute la beauté du lieu. Avec tous les cerveaux qu’on est, il y a forcément quelque chose de bien qui en ressort.

 

reconversion tapisserieEN QUOI LE CARACTÈRE COLLABORATIF D’ICI NANTES T’A AIDÉE?

“J’avais déjà un certain réseau dans le monde de la tapisserie à Nantes grâce à ma formation. Mais arriver à ICI Nantes m’a permis de l’étoffer. Aujourd’hui mon activité fonctionne quasiment uniquement grâce à ce réseau. Quand tu es entrepreneur, les choses ne se font pas si tu ne fais rien. Il faut être force d’énergie et y aller, on ne va pas te prendre la main. Ici, c’est hyper cool, tu ne gères rien, pas de frais imprévus, toujours quelqu’un pour t’aider. Grâce au lieu j’ai aussi pris en confiance, je me sens beaucoup plus légitime dans mon activité. J’ai pu me poser et voir ce vers quoi je voulais tendre.”

 

reconversion tapisseriePOURQUOI AS-TU DECIDÉ DE TE RECONVERTIR VERS LA TAPISSERIE?

“J’ai été neuropsychologue pendant 13 ans à Paris. J’avais toujours pratiqué la tapisserie pour moi. En emménageant à Nantes avec ma famille il y a 5 ans, ça a été très compliqué de retrouver du travail dans ma branche alors l’idée de changer de voie est apparue naturellement. Je me suis dit que c’était le moment de me lancer. Les planètes étaient alignées. Il n’y a pas eu particulièrement de déclic. J’ai adoré mon métier, et même si c’est un grand bousculement de quitter la sécurité salariale, j’avais aussi la volonté de faire autre chose.”

 

reconversion tapisserieQUELS SONT TES PROJETS POUR L’AVENIR DE VELVET TAPISSERIE?

“Maintenant que j’ai pu développer mon activité, j’ai d’autres ambitions. Je voudrais mettre en avant l’aspect vente en même temps que l’aspect prestation en créant un coin brocante.  Il y a un an je ne me serais pas sentie capacité de partir, aujourd’hui ça serait possible, mais je ne crois pas avoir envie de me retrouver seule. ICI Nantes a été super important et sécurisant pour moi, et je m’y sens bien. Mais c’est la fin d’un cycle et j’ai d’autres envies aussi, même si ce lieu a pris une place très importante dans ma vie, avec toutes ces relations, tous ces super créateurs. Dans tous les cas, quoique me réserve l’avenir, je garderai toujours une relation très étroite avec ce lieu et son réseau. Aujourd’hui, j’aimerais élargir davantage ma clientèle, me créer un site internet, travailler ma communication sur les réseaux, et refonder l’identité de mon entreprise avec un nouveau logo, une nouvelle charte graphique. Heureusement pour mettre en place tout ceci, je peux compter sur le soutien des résidents que j’ai rencontrés ici. Marion Fabbro, bijoutière qui est aussi designeuse graphique va prendre en charge ma nouvelle identité et avec l’aide de Samuel Danion, coutelier, ils vont me montrer comment mettre en place un site web bien référencé. Autant utiliser les forces vives de l’atelier.”

Pour en savoir davantage sur Velvet Tapisserie, consultez son compte Instagram

Ça pourrait vous interesser

photos articles (2)
Tours
De futures résidentes tourangelles à Nantes
Vincent Frété : de la Tradition à l'Innovation
Marseille
Vincent Frété : de la Tradition à l'Innovation
Camille Fortanier : les Clitoris en Céramique
Nantes
Camille Fortanier : les Clitoris en Céramique
Trouvez votre session
Trouvez votre session

 Sélectionez une manufacture 

Sélectionez une durée

Ci-dessous vous trouverez une liste de créneaux disponibles pour la réunion d’information en ligne.