Formation

TiZYX EVY : Une imprimante 3D en kit pour les formations Make ICI

TiZYX : Un nouveau partenariat pour les formations Make ICI

UN PARTENARIAT MADE IN FRANCE

Frédéric Bouillon, fondateur de la marque TiZYX est un réel passionné de fabrication et de conception numérique. C’est ce qui a matché tout de suite avec nos équipes. Quand Ambroise de Vries, responsable Makerlab au JAD, l’a rencontré à l’occasion du salon parisien 3D Print, la complicité s’est faite de suite. L’idée de créer un partenariat avec TiZYX s’est très vite imposé comme une évidence, les valeurs que portent nos sociétés respectives allant dans la même direction. Frédéric, grand touche à tout et très bricoleur, a d’abord créé une première imprimante 3D pour son usage personnel, avant de lancer la marque. Il a donc cette qualité d’être à la fois un réel usager et un concepteur mécanique. Notre partenariat s’inscrit dans le cadre des  formations Make ICI Modélisation & Impression 3D. À cette occasion, chaque apprenant monte son imprimante et repart avec.        

 

Make ICI a choisi l’imprimante TiZYX Evy pour la constance de la qualité due à la fabrication française. Toutes les pièces plastiques de l’imprimante TiZYX Evy sont imprimées par des TiZYX Evy (principe RepRap). La plupart sont imprimées en PLA (plastique plus respectueux de l’environnement) à l’exception de certaines pièces nécessitant une meilleure résistance à la chaleur et qui sont alors imprimées en PETG. Les filaments utilisés par TiZYX sont également de fabrication française ainsi que toutes les barres de guidage acier. Cela tenait Fred à cœur, afin d’encourager l’entrepreneuriat français, et s’assurer d’avoir une qualité de filament constante (diamètre, couleur, absence de bulles d’air, etc.) pour un coût maitrisé. Seule la partie électronique n’est pas produite en Europe afin de pouvoir proposer un prix machine abordable et raisonnable. Mais il n’est pas impossible à l’avenir de faire fabriquer la carte électronique en France si le volume de commande l’autorise.

 

UNE IMPRIMANTE PENSÉE AUTREMENT

Pour TiZYX, le principe de l’imprimante en kit s’est imposé comme une évidence pour plusieurs raisons. Ceci offre deux avantages au niveau du transport : limiter les problèmes de casse ou de déréglages et réduire les couts, permettant ainsi de proposer un tarif concurrentiel. Mais le plus intéressant est probablement le fait que l’utilisateur passe par une première phase d’apprentissage en montant sa machine. C’est un aspect pédagogique non négligeable. Pour le montage, pas de panique! Une notice d’utilisation détaillée et des tutos vidéo ont été mis en place. Ces vidéos accessibles par un QR code reprennent tout les étapes de montage les unes après les autres. Ce format permet de bien visualiser toutes les manipulations, de pouvoir mettre en pause, de revenir en arrière etc… Encore une façon d’aborder l’impression 3D avec pédagogie, pensée par TiZYX. De plus, bien que très abordable, le kit inclut des éléments de qualité comme un vrai BLTouch (palpeur en Z pour distance buse/plateau), un plateau chauffant ou encore une surface d’accroche Buildtak magnétique.

 

UNE IMPRIMANTE 3D À PLUSIEURS USAGES

Pour se démarquer de la concurrence, TiZYX a eu une idée lumineuse : enrichir les fonctionnalités de la machine. Non seulement, le kit facilite le démontage des pièces et permet une maintenance aisée, mais cela permet surtout de changer la buse rapidement. Dans ce sens, pourquoi ne pas faire évoluer les possibilités de l’imprimante 3D? Différents outils ont donc été imaginés pour divers usages sur une même machine. D’abord la classique tête d’impression suivie de l’ajout d’une tête en “direct drive”, puis une buse bi-matériaux permettant l’usage de plusieurs matières simultanément sur une même impression. S’en est suivi l’ajout d’une tête découpe laser, la possibilité de faire du fraisage, l’ajout d’un traceur, d’un ploteur de découpe et enfin d’une seringue d’extrusion destinée à l’impression alimentaire…

 

UNE IMPRIMANTE QUI S’ADAPTE À TOUS LES UTILISATEURS

L’enjeu c’était aussi de rendre l’imprimante la plus abordable possible pour les débutants. Les options considérées essentielles ont été installées d’emblée afin de permettre un usage intuitif. Cependant, il est tout à fait possible pour quelqu’un de plus expérimenté d’aller modifier des réglages avancés, de trifouiller les options pour s’amuser, tester, et ainsi acquérir de l’expérience. 

En montant soi-même son imprimante, on comprend comment elle fonctionne. Même si on est débutant, ça permet d’être le plus autonome possible sur les réglages et la maintenance. Le fait de monter soi-même la machine est un vrai plus. Cela permet de se familiariser avec son fonctionnement. Ambroise a mis environ 4 heures pour monter la machine en prenant tout son temps. Il pense que les apprenants mettront globalement ce temps là. Le but n’est pas d’aller au plus vite mais que l’apprenant comprenne bien ce que chaque étape apporte et quelle partie de la machine elle concerne.

 

 

Ça pourrait vous interesser

Simon Berteloot : ébéniste original
Wasquehal
Simon Berteloot : ébéniste original
photos articles (1)
Marseille
Adrien Santos : ébéniste autodidacte
Hugues Vanneaud : L'Aventure d'un Néo-Artisan
Wasquehal
Hugues Vanneaud : L'Aventure d'un Néo-Artisan
Trouvez votre session
Trouvez votre session

 Sélectionez une manufacture 

Sélectionez une durée

Ci-dessous vous trouverez une liste de créneaux disponibles pour la réunion d’information en ligne.